En pleine période de crise, les particuliers et professionnels sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’achat de véhicules d’occasion. Le milieu agricole n’échappe pas à cette tendance, c’est notamment le cas pour les tracteurs, engins phares de la filière agricole.

Le marché de l’occasion offre en effet des atouts non négligeables pour les acheteurs, le plus important restant le prix d’achat, très nettement inférieur à celui des machines neuves. L’occasion permet ainsi à de nombreux agriculteurs et amateurs de tracteurs de se constituer un parc de machines performantes tout en pondérant leurs investissements, un réel atout au sein d’un contexte économique tendu pour le secteur, mêlant récoltes catastrophiques et prix de vente bas. 

Néanmoins, tout comme l’achat d’un tracteur neuf celui d’un tracteur d’occasion se doit d’être mûrement étudié afin de ne pas se tromper ni se noyer dans un choix de machines pléthorique. De même, si vous souhaitez mettre en vente votre tracteur certains points doivent être maitrisés et pris en compte afin de vendre votre rapidement et sereinement votre machine.

Je veux acheter un tracteur d’occasion, comment bien le choisir ?

Avant tout achat vous devez premièrement cibler correctement la future utilisation de votre matériel afin de ne pas investir dans du matériel surdimensionné pour votre exploitation ou au contraire sous dimensionné.  La loi Macron a en effet poussé sur ces dernières campagnes, les agriculteurs à investir dans du matériel souvent démesuré par rapport aux réels besoins des exploitations. Sur le marché de l’occasion, les prix souvent très attractifs peuvent conduire à de mauvais raisonnements financiers.

En premier lieu, un regard tout particulier devra être porté à la puissance de l’engin, celle-ci devra être en accord avec votre outillage (charrue, déchaumeur, semoir…) afin d’être en mesure de les utiliser efficacement : un tracteur trop juste en puissance entrainera une surconsommation importante et vous fera risquer les pannes diverses sur le long terme. A l’inverse, un tracteur trop puissant n’est pas nécessaire pour embarquer du matériel de taille raisonnable et se révèlerait être un investissement peu judicieux.

photo-article-3

Après avoir déterminé avec exactitude la puissance nécessaire pour votre tracteur, il est temps de vous fixer un budget. A puissance équivalente, le prix des tracteurs dépendra notamment des critères suivants : marque, date d’immatriculation, nombre d’heures,  nombre de roues motrices, état général. Il est judicieux de regarder principalement au couple « heures/état » et de regarder le carnet d’entretien général du tracteur, gage de qualité et sécurité pour l’acheteur.

Un tracteur bien entretenu et d’âge plus avancé vous apportera souvent plus de satisfaction et moins de complications qu’un tracteur plus récent mais en état moyen. Vous pourriez être en effet susceptible d’y faire rapidement des réparations et changements de pièces souvent très couteux.

Dès l’achat : pensez à l’entretien ! Il est primordial de se renseigner avant tout achat sur le modèle du tracteur et ses caractéristiques, elles vous permettront de vous renseigner sur le prix des principales pièces et réparations sur le tracteur en question, d’un modèle ou d’une marque à une autre, les prix peuvent tripler pour une même pièce.

De même, comme pour tout achat important laissez le temps à la réflexion. Ne vous décidez pas trop vite, prenez le temps de comparer les prix, les marques et les modèles. Si vous achetez à un particulier ou un concessionnaire il est généralement conseillé d’essayer le tracteur en conditions réelles (dans les champs), cela vous permettra de jauger au mieux si le produit correspond bien à vos attentes.

Enfin, dernier point avant de procéder à l’achat et notamment si vous achetez à un particulier : prenez des précautions sur le vendeur. Bien que les annonces agricoles en ligne soient nombreuses il sera toujours préférable de faire confiance à des plateformes spécialisées et contrôlées afin d’éviter les arnaques, toujours trop nombreuses sur le web. 

Je veux vendre mon tracteur, comment trouver preneur rapidement ?

photo-article-2

Vendre son tracteur peut paraître compliqué, il y a quelques années beaucoup d’agriculteurs passaient quasiment exclusivement par le biais de concessionnaires de proximité pour revendre leur matériel. Inconvénients notamment : une visibilité réduite à une clientèle locale et un niveau de commissionnement souvent important limitant considérablement le produit de la revente.

Depuis les années 2000, la vente de tracteur agricoles s’est beaucoup dématérialisée et ne passe plus uniquement par le biais des concessionnaires ou annonces papiers. De nombreuses plateformes spécialisées dans les petites annonces agricoles ont vu le jour et sont venus faciliter considérablement l’achat et la vente des machines, désormais possible en quelques clics.

Pour les agriculteurs souhaitant vendre leur matériel, ces plateformes sont une formidable aubaine car elles offrent une visibilité nationale voire mondiale pour certaines d’entres elles. Pour quelques euros, les annonceurs peuvent ainsi publier leur annonce et la diffuser auprès de milliers d’agriculteurs ce qui augmente considérablement les chances et la vitesse de vente.

Toutefois, si vous choisissez de vendre votre machine sur un site spécialisé, quelques conseils vous seront nécessaires afin de trouver rapidement un acheteur.

1. Donnez un maximum de détails.

Un maximum de détails sur le vendeur et son annonce boostent considérablement les chances de vente. En renseignant de façon complète les caractéristiques du tracteur vous offrirez un maximum d’éléments à un potentiel acheteur pour prendre sa décision. Votre annonce sera retrouvera ainsi bien plus attractive et sécurisante pour les visiteurs qu’une annonce sommaire ou incomplète.

2. Rendez votre annonce attrayante : soignez les visuels. 

Afin de séduire un acheteur en ligne, la première impression est souvent primordiale. N’hésitez pas à mettre un maximum de photos et exposez votre tracteur sous toutes les coutures, n’oubliez pas que l’acheteur n’est pas dans votre cour de ferme et ne peux pas faire le tour du tracteur ! De même, il est rare qu’un acheteur ne regarde qu’une annonce alors différenciez-vous avec de belles images, soignées : tracteur propre, attelé avec ses outils, dans les champs, photos intérieures ET extérieures.

3. Vous êtes pressé ? Optez pour une mise en avant.

Sur certaines plateformes, vous aurez la possibilité de mettre en avant votre/vos annonce(s), celle-ci apparaîtront par exemple en surbrillance ou en début de liste dans les recherches et doperont les visites sur vos annonces. Le choix de la plateforme où vous publiez vos annonces est également important, étudiez celle qui vous paraît le plus adapté à votre matériel et vos attentes.

4. Pensez à la location en attendant la vente.

De plus en plus recherchées également par les agriculteurs, les annonces de location de matériel offrent un compromis intéressant pour les deux parties. Elles permettent à l’agriculteur qui met en location son matériel de générer un revenu complémentaire en attendant la vente de son engin, pour l’agriculteur loueur elle lui donne accès à un matériel adapté à ses souhaits et est de plus en plus souvent utilisée avant un achat afin de tester le matériel. Pensez-y !


Article par Agriaffaires.com, Annonces de tracteurs neufs et d’occasion
logo_fr